Comment contrôler son excitation pour durer plus longtemps ?

Comment contrôler son excitation pour durer plus longtemps

Je veux contrôler mon éjaculation ! Oui mais c’est IMPOSSIBLE !!!

L’éjaculation ne se contrôle pas, tout simplement parce que l’éjaculation est un réflexe et qu’un réflexe est une réaction inconsciente qui réagit suite à une stimulation sensitive ou sensorielle.

Par contre, l’excitation elle, se contrôle et va vous permettre d’éjaculer au moment où vous le désirez.

C’est-à-dire que vous allez jouir au moment où votre partenaire obtient cet orgasme tant attendu.

Les différents niveaux pour contrôler son excitation.

Voici les différentes étapes physiques et psychologiques d’un éjaculateur précoce : stimulation – excitation – éjaculation

Voici maintenant celles d’un homme endurant : stimulation – excitation basse – excitation moyenne – excitation haute – point de non-retour – éjaculation

Soit le double de l’éjaculateur précoce.

La plus grande cause d’éjaculation précoce est tout simplement un manque de connaissance de son corps, de soi-même, de ses émotions.

Pourquoi comprendre et ressentir ces différents niveaux d’excitation va vous aider pour contrôler votre excitation ?

Tout simplement parce que cela va vous permettre de vous situer et de savoir quelle(s) action(s) e

ntreprendre pour toujours rester en pleine possession de vos moyens.

Je m’explique : un éjaculateur précoce est souvent perdu dans sa relation, il ne sait pas quand s’arrêter, quand ralentir, quand faire une pause…

Non, pour lui l’excitation étant tellement rapide et ne connaissant pas les trois niveaux d’excitation, il n’a  pas d’autres choix que de, soit arrêter totalement l’acte, ou soit tout simplement éjaculer.

Les éjaculateur précoces tombent dans leurs propres pièges

Quand je discute avec mes coachés, ils me disent souvent pratiquer les va-et-vient le plus vite possible car ils savent qu’ils ne vont pas durer longtemps.

Et c’est en partie pour cela qu’ils ne connaissent pas les trois niveaux d’excitation.

L’erreur qu’ils font c’est de vouloir aller le plus vite possible pour essayer de donner un minimum de plaisir. Mais en faisant cela, ils accélèrent encore plus les différents niveaux d’excitation et finissent donc par passer de la stimulation à éjaculation en seulement quelques va-et-vient.

Donc la première chose à faire est déjà de ralentir tout simplement votre relation, pratiquez les caresses plus longtemps, embrassez la plus longuement, faites deux fois plus de préliminaires, pénétrez la deux fois plus lentement, et faites des mouvement de va-et-vient, calmement, en douceur et surtout en prenant conscience de ce que votre corps vous dit.

Votre corps vous envoie des messages, des signaux chaque seconde. En prenant conscience de ces messages vous comprenez mieux votre corps et savez donc comment réagir pour atteindre ce que vous voulez.

Vous serez d’accord avec moi pour dire que l’éjaculateur s’arrête toujours trop tard.

Tout simplement parce qu’il n’a aucune visibilité, il ne voit pas le ravin qui est seulement à quelques mètres de lui, il court très vite et tombe dedans sans même s’en rendre compte.

C’est à ça que servent les niveaux d’excitation.

Ils servent à vous donner une vision claire des choses, la possibilité de voir ce ravin qui se trouve peut-être a quelques mètres afin de vous arrêter au bon moment.    

Contrôler son excitation pour durer plus longtemps au lit.

Il est beaucoup plus facile pour progresser de maîtriser plusieurs étapes que d’essayer de contrôler tout le processus qui va contenir les trois niveaux d’excitation.

Pour comparaison, il sera plus facile de pratiquer une heure de footing pendant trois jours, que trois heures de footing en une seule fois, encore si vous n’avez pas l’habitude de courir.

Alors me direz-vous, comment les contrôler ?

La stimulation étant « simplement » le déclenchement de l’envie, une pulsion, il sera inutile de s’attarder sur le sujet aujourd’hui.

Par contre, la suite va être bien évidemment le niveau bas de cette excitation qui pour les éjaculateurs précoces va être très rarement connue, tellement le point de non retour est atteint rapidement.

Article similaire : Jouissance précoce.

Mon premier conseil pour ressentir au mieux ce niveau bas d’excitation est de pratiquer les sept ou huit prochains câlins avec votre partenaire sans aucune pénétration.

C’est-à-dire que vous allez devoir vous occuper d’elle par des préliminaires, des caresses, des pénétrations, qui se feront uniquement avec vos doigts ou avec un sextoy qui vous aidera à emmener votre femme vers une explosion de plaisir.

Bien évidemment, votre partenaire doit être mise au courant des règles du jeu, l’objectif étant que votre excitation à un certain moment baisse jusqu’au point de perdre presque votre érection. 

Le niveau bas ne se fera pas sentir de suite. Comme à son habitude, votre excitation va monter très haut en intensité. En vous occupant de votre partenaire et en ayant aucune stimulation sur votre pénis venant de votre femme, à un moment donné, sachant que vous n’allez pas la pénétrer, vous allez sentir cette perte d’euphorie au niveau de votre pénis.

C’est à ce moment-là que l’excitation diminue et que vous devez vous concentrer sur vos sensations tout en continuant de vous occuper de son plaisir a elle.

Cela peut prendre plus de temps pour certains que pour d’autres, il serait absurde de vous dire que vous allez perdre votre excitation au bout de cinq minutes, mais à un moment, vous allez ressentir cette perte qui se traduira par un calme au niveau de votre pénis.

Beaucoup d’hommes vont avoir le sentiment que l’excitation a totalement disparue alors qu’elle est toujours présente, seulement un peu plus sereine.

C’est quand vous ressentez cette sensation que vous devez vous amuser à refaire monter l’excitation, en imaginant que vous allez finalement pénétrer votre partenaire, en vous stimulant d’une manière ou d’une autre ce qui va faire passer votre excitation au niveau supérieur.

C’est en travaillant sur ce genre d’exercice que vous allez pouvoir contrôler votre excitation et de savoir où vous en êtes durant une relation intime.

Les niveaux d’excitation doivent être considérés comme votre boussole sexuelle.

Contrôler son excitation pour éjaculer quand vous le désirez.

Quand les différents niveaux d’excitation sont compris et maîtrisés, vous allez pouvoir éjaculer au moment où vous le souhaitez.

C’est-à-dire vous libérer quand votre partenaire atteint aussi le point de non-retour qui lui déclenchera instantanément cet orgasme intense. 

Vous allez y arriver car le contrôle de l’excitation va vous permettre de prolonger l’acte en insistant sur chaque niveau et en jonglant entre ces derniers qui vont être accompagnés par des techniques. Ces techniques vont vous permettre de passer de quelques secondes à plusieurs dizaines de minutes en quelques mois à peine.

Cet apprentissage vous donnera le pouvoir de rallonger le temps entre la stimulation et le point de non-retour, tout en raccourcissant l’inverse.

C’est-à-dire que vous allez mettre beaucoup plus de temps à atteindre le niveau haut, et par contre perdre très rapidement votre excitation pour pouvoir repartir aussi vite. 

Les pauses de dix minutes pour pouvoir repartir ne seront plus qu’un mauvais souvenir car l’intérêt de contrôler son excitation est aussi de perdre son excitation rapidement.

Article Similaire : Éjaculation précoce : Solution en 10 étapes.

Il ne faut jamais oublier que pour pouvoir être endurant au lit, vous allez devoir rester entre le niveau bas et haut. Mais à un moment donné, et ceux quoiqu’il arrive, le point de non-retour sera vraiment très proche, surtout si vous pratiquez des va-et-vient intenses, complets et longs en termes de temps.

Donc gardez toujours en tête que l’excitation est une émotion qui n’est pas stable et qui agit à la hausse comme à a baisse en fonction de votre comportement.

Les 3 règles d’or pour contrôler son excitation.

Contrôler son excitation peut paraître simple à la lecture de cet article, mais cela va vous demander de l’énergie.

Comme pour toute chose, un résultat s’obtient à la suite de travail, d’essais et de passages à l’acte.

Mais nous ce que l’on voulons obtenir c’est un résultat positif, et pour ce faire, il y a trois règles essentielles à prendre en compte pour obtenir une maîtrise totale de votre excitation.

La concentration

Comprendre son corps et ses émotions va vous demander un effort d’analyse sur vous-même qui va devoir être soigneusement préparé.

L’environnement dans lequel vous allez faire votre propre étude doit être sain et surtout être un endroit où vous vous sentez bien.

Si vous faite l’amour par exemple dans un lieu extérieur, dans une voiture,  chez une nouvelle petite amie, à l’hôtel, le manque d’habitude dans ce lieu, la possibilité qu’un danger se produise, qu’un élément inconnu apparaisse dans votre moment intime, vient troubler votre concentration. C’est dû notamment à une émotion qui va venir faire son apparition sans même que vous vous en rendiez compte.

Cette émotion est la « peur » qui vient perturber votre concentration car votre corps se met en mode alerte tout au long de la relation.

Pour rester concentré, il est préférable de faire l’amour chez soi, dans un endroit que l’on connaît bien, avec une partenaire avec qui vous avez une vraie relation, dans un lieu calme où vous vous assurez que personne ne vienne parasiter ce moment de plaisir.

Une alimentation saine (surtout avant le moment intime)

Avant chaque relation, il est important de s’interdir des aliments bourrés de sucres ajoutés, d’éviter les boissons autre que l’eau, de fumer, ou tout autre action qui viendra perturber vos émotions ou vous mettre dans un état d’hypoglycémie.

Pour ressentir au mieux vos émotions vous devez faire en sorte que votre corps soit uniquement dédier à cet instant de plaisir : manger une pâtisserie riche en sucre juste avant de faire l’amour va par exemple vous mettre dans un état d’excitation autre que sexuelle.

Cet apport en sucre va augmenter le stress et va perturber tout votre organisme. Celui-ci va modifier votre perception des sens et ainsi rendre la compréhension des différents niveaux d’excitation plus compliquée.

Avoir une attitude d’observation et non pas de performance

Celle-ci est la plus dure à mettre en place car ce besoin de vouloir être le meilleur coup de sa vie nous rajoute toujours une pression qui s’installe au-dessus de nos épaules quand nous sommes éjaculateurs précoces.

La complexité de cet exercice se trouve ici : vous devez faire en sorte de donner un maximum de plaisir comme à chaque fois, mais être détaché du résultat pour que cette pression ne vienne pas fausser toutes vos sensations.

Dans cet exercice, ce n’est pas le résultat qui compte mais plutôt la satisfaction de se comprendre et de se connaître mieux.

Chaque situation, chaque circonstance nous amène à agir de façon « inconsciente ». L’homme aussi moderne soit-il réagit souvent par réflexes.

Se connaître soi-même est un des meilleur moyens pour contrôler ses émotions, donc contrôler son excitation afin d’avoir le contrôle total sur son son corps et surtout  sur son éjaculation.

Vous pouvez prendre une séance de coaching avec moi pour vous accompagner au contrôle de vos émotions en cliquant juste ici.

À votre épanouissement sexuel

Christian Lakomski 


ECRIT PAR

CHRISTIAN LAKOMSKI


CLIQUE ICI POUR ACCÉDER A MA CHAINE YOUTUBE ET VOIR TOUTES MES VIDÉOS

About the Author

Commentaires13

  1. By Jerome
    décembre 18, 2017 Reply

    Je m’aperçois que je me focaliser sur la mauvaise chose. Je vais mettre en application, merci pour l’article 🙂

    • By Christian
      décembre 18, 2017 Reply

      Avec plaisir 🙂

  2. By Wil
    décembre 18, 2017 Reply

    Article super complet,
    Beau travail Christian

    • By Christian
      décembre 18, 2017 Reply

      Merci Wil

  3. By Max
    décembre 18, 2017 Reply

    Article très intéressant ! Et super site ! Merci Christian ton site est un vrai mode d’emploi sur la sexualité de l’homme. Et surtout tu me permets de régler mon problème d’éjaculation précoce anonymement car c’est très difficile pour moi d’en parler à un médecin. Un grand merci à toi et continue comme ça.
    Ps : ton coaching perso m’a énormément aidé, vivement le prochain !!!

    • By Christian
      décembre 19, 2017 Reply

      Un grand merci à toi Max

  4. By François
    décembre 19, 2017 Reply

    Salut Doc,
    J’aurais une question : J’ai du mal à maîtriser mon excitation, dès la pénétration je n’ai même pas le temps de contrôler quoi que ce soit, comment faire pour être moins excité ?
    Merci pour ton article ça m’aide bcp à y voir plus clair 😉

  5. By Anne
    décembre 20, 2017 Reply

    Bel articla Christian: Bravo.
    Au dela des hommes, c’est aussi les femmes a qui tu viens en aide.
    C’est marrant comme ta thematique et la mienne sont en train de se croiser.

    • By Christian
      décembre 28, 2017 Reply

      Merci pour ton message Anne

  6. By Oliv
    décembre 21, 2017 Reply

    Super Article. Je partage ton avis de se concentrer sur les préliminaires notamment féminins dans un premier temps afin de mettre sa partenaire dans de bonnes dispositions. Comme tu le dit on est souvent sujet nous les hommes à notre excitation attisée par les mots et les images de notre partenaire. A nous de trouver nos solutions pour limiter cela.

    • By Christian
      décembre 30, 2017 Reply

      Exactement Oliv 🙂

  7. By Malik
    décembre 28, 2017 Reply

    Bonjour, comment faire pour vous contacter ? j’ai une question que je souhaiterai vous poser en privé

Postez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TU SOUHAITES AMÉLIORER TES PERFORMANCES SEXUELLES ?

ÉJACULATION PRÉCOCE

PROBLÈME D'ÉRECTION

CONFIANCE EN SOI

REÇOIS TOUT DE SUITE MES DEUX EBOOKS OFFERTS POUR TOI :

COMMENT J'AI RÉUSSI À CONTRÔLER MON ÉJACULATION & COMPRENDRE LA SEXUALITÉ FÉMININE

 

 

Merci, tu vas recevoir tes cadeaux dans quelques instant