L’origine du mot « LIBIDO » vient du médecin psychanalyste Sigmund FREUD pour désigner l’énergie des pulsions sexuelles. Elle représente le désir et « l’appétit » sexuel.

De par sa nature, l’homme a naturellement une libido débordante, contrairement aux femmes,  beaucoup de mecs pourraient faire l’amour tous les jours.

Cependant, il arrive parfois qu’il y ait une certaine baisse du désir chez l’homme, plus ou moins longue et excessive en fonction de chaque individu et de leur propre vie.

La testostérone, l’hormone star pour une meilleurs libido

Quand on parle de testostérone, la plupart d’entre nous pensent tout de suite à la musculation ou à la sexualité. Pourtant la testostérone c’est bien plus que cela. Alors oui bien sûr, la testostérone va vous aider à développer votre musculature et va représenter votre état de santé sexuel, mais elle va aussi avoir des effets positifs sur votre corps, sur vos émotions, sur votre intellect, sur votre comportement et sur votre santé en général. C’est le couteau suisse de l’hormone.

La testostérone qu’est-que c’est exactement ? Comment cela fonctionne-t-il ? Comment fait-on pour l’augmenter de manières naturelles ?

La testostérone est une hormone qui améliore fortement votre libido.

Une hormone est un messager chimique qui circule dans le sang et qui agit sur certains organes ou certains processus.

La testostérone va elle agir sur plusieurs parties internes et externes du corps, notamment au moment de l’adolescence. La transition vers l’âge adulte, c’est la période de notre vie où le pic de testostérone est le plus élevé et c’est d’ailleurs grâce à ça que notre corps se transforme, devient plus fort, nous prenons des pectoraux, des épaules, notre voix se transforme, notre barbe pousse, notre appétit sexuel se développe de plus en plus et nous pousse à aller en chasse d’une « proie».

Plus rien ne nous arrête, notre ambition est immense, nous voulons dévorer le monde, faire de grandes choses.

Que ce soit mental ou physique, c’est bien la testostérone qui donne cette énergie et cette ambition que la plupart des hommes ne retrouvent plus jamais après 40 ans.

Effectivement, si le pic de testostérone est le plus élevé à la puberté, à partir de l’âge de 20 ans la courbe de production de testostérone va en descendant jusqu’à avoir une grosse chute vers l’âge de 40 ans.

C’est bien évidemment à cause de cela que les problèmes de santé tels que l’hypertension, les cancers, le diabète, le cholestérol, l’obésité, la baisse de libido, l’impuissance sexuelle, apparaissent généralement à cet âge-là.

L’axe cerveau-testicules

Il existe un axe que beaucoup d’hommes négligent : l’axe cerveau-testicules. Il a pourtant une place primordiale dans votre vie en général (physique, mentale, intime). Le cerveau et les testicules travaillent en équipe en s’échangeant continuellement des informations sur les besoins et l’état de l’un et de l’autre.

Les testicules sont l’usine de fabrication de la testostérone (ils peuvent en fabriquer des milliards par seconde). Le cerveau commande et contrôle les testicules en temps réel c’est-à-dire en fonction de ce que vous faites à l’instant T. Votre cerveau donne l’autorisation d’envoyer un flux d’hormones de testostérone pour agir sur chacune des cellules des organes de votre organisme.

Cette axe cerveau-testicules travaille 24h/24 pour vous, il est même à son niveau le plus haut lorsque vous dormez.

Une bonne santé favorise la production de testostérone. La testostérone favorise une bonne santé

Vous devez faire en sorte que cet axe cerveau-testicules fonctionne le mieux possible pour obtenir une meilleure santé, plus d’énergie et surtout une meilleure sexualité ;-).

Pourtant le problème est toujours le même, comme nous l’avons vu juste avant, notre taux de testostérone le plus élevé est au moment de la puberté, cette époque où on se voyait finir à coup sûr footballeur, dans de belles voitures, sans problèmes d’argent, avec un nutritionniste privé et un cuisinier payé par le club pour nous maintenir en forme.

Mais la réalité nous a vite rattrapé, la concurrence étant trop rude on s’est donc résigné à avoir une vie « normale ». Et une vie normale aujourd’hui pour la plupart des gens c’est : fast-food, stress, manque de sommeil, excès d’alcool-clope-café, manque d’activité, sucre… Toutes ces choses qui affectent encore plus la baisse de production hormonale, qui est alors détruite, brûlée ou écrasée par des hormones ennemies.

La testostérone ça s’entretient, ça se chouchoute, et le plus magique dans tout ça c’est qu’elle se multiplie.

Plus vous prendrez soin de votre testostérone plus sa production et sa qualité sera supérieure.

Votre énergie et votre vitalité seront au top de leur niveau, elle vous aidera à rester en bonne santé, à améliorer vos performances sexuelles, à perdre du poids, à développer votre confiance en vous et à exploser votre motivation.

Pour faire simple la testostérone booste votre santé physique, mentale et sexuelle

Il est tout à fait possible de garder un taux de testostérone élevé et de bonne qualité même après 40 ans, il suffit simplement de faire ce que la plupart des gens ne font pas ou plutôt ne font plus.

Une bonne alimentation améliore ta testostérone

On sait bien évidemment qu’une mauvaise alimentation a pour conséquence une prise de poids, un développement de gras tout autour de notre corps (notamment au niveau de la ceinture abdominale) et que la raison principale est tout simplement que nous mangeons trop gras, trop sucré et bien souvent en trop grosse quantité.

Ce que l’on dit moins c’est qu’une mauvaise alimentation détruit votre niveau de testostérone. Irrémédiablement cela va créer un déséquilibre hormonale qui avec le temps se renforce et devient difficile à contrer.

Vous devez manger de manière à favoriser votre testostérone

Un taux élevé de testostérone contribue à garder la ligne et perdre du poids plus facilement. Une alimentation équilibrée et faible en glucides favorisera ce niveau de testostérone.

Arrêter le sucre

Les seuls sucres que vous devriez consommer sont ceux des fruits naturels. La consommation excessive de sucres que l’on retrouve dans tous les aliments aujourd’hui, même ceux qui ont un packaging « light » nous donne des pics d’insuline et fait augmenter notre taux d’hormone du stress (le cortisol). Les deux réunis font diminuer fortement la libération de la testostérone.

Des fruits et des légumes

Les fruits et les légumes jouent le rôle de remède en neutralisant les différentes toxines que nous consommons avec les plats modifiés ou les aliments riches en « merde ».

En plus de cela, leur apport en vitamines, fer, minéraux, eau, fibres et antioxydants n’est plus à démontrer.

Consommez du brocoli et du chou-fleur pour aider votre foie à détruire l’œstrogène (qui est l’ennemi de la testostérone, on en parle en détail un peu plus loin), du raisin rouge et ses pépins pour baisser le taux d’œstrogène et donc augmenter celui de la testostérone, des bâtons de céleri frais et crus qui aident le cycle de production de testostérone (parfaits pour les petites faims entre les repas).

Manger de la viande bio

Les végétariens ne vont pas aimer, mais vous devez manger de la viande. L’organisme a besoin d’une certaine quantité de viande car elle contient la base de cholestérol permettant de synthétiser les hormones stéroïdiennes dont la testostérone.

Prendre de la viande issue de l’agriculture biologique permet notamment d’éviter de consommer tous les produits chimiques qui sont administrés aux animaux dans l’élevage industriel, qui, sur le long terme, auront des conséquences négatives sur votre taux de testostérone.

La testostérone retourne sa veste quand on est en surpoids

Il faut savoir que la testostérone se transforme très facilement en œstrogène.

L’œstrogène qui est l’hormone sexuelle féminine, principalement produite par les ovaires (chez la femme), entraîne la poussée des seins, l’arrivée des règles et l’ovulation.

Lorsque l’homme est en surpoids, une enzyme appelée aromatase est présente dans le gras abdominal. Cette enzyme convertit alors votre testostérone en œstrogène.

La graisse fabrique de l’œstrogène mais en plus de cela elle l’entrepose pour la laisser travailler plus tard, contrairement à la testostérone qui elle ne peut être entreposée.

Le taux d’œstrogène est donc de plus en plus important dans l’organisme et le pire dans tout cela est que même lorsque la testostérone est bien en place sur un récepteur, lorsque l’œstrogène arrive sur ce même récepteur, elle va jusqu’à virer la testostérone de son emplacement pour prendre aisément sa place.

Désolé messieurs, mais l’hormone sexuelle féminine est plus forte que l’hormone de la virilité

C’est pour cela que chez certains hommes, on note l’apparition de seins, c’est ce que l’on appelle en terme médical la gynécomastie.

A savoir également que l’excès d’alcool entraîne les mêmes conséquences. Ce dernier stimule également l’enzyme aromatase qui transformera votre testostérone en œstrogène.

La formule magique de la testostérone : faire l’amour

Le simple fait de savoir que nous allons faire l’amour fait augmenter naturellement notre taux de testostérone et ce merveilleux moment qui nous rend si puissant, l’orgasme, cet instant si intense qui fait ressortir ce lion qui sommeil en nous, déclenche, lui, une explosion de testostérone dans tout l’organisme.

Faire l’amour libère une grande quantité de testostérone qui donne suite à une libération d’endorphine (l’hormone du plaisir), cette hormone qui nous fait nous sentir bien, notamment après un effort physique.

Vous devez faire l’amour ou vous masturbez souvent

D’après certaines études, l’organisme ne semble pas faire la différence entre un orgasme issu d’un plaisir solitaire ou d’une relation sexuelle avec un ou une partenaire. Vous devez jouir au moins une fois par semaine.

Les spermatozoïde que vous fabriquez meurent au bout de 6 jours alors qu’ils ont l’espoir et sont conditionnés pour voir le monde extérieur tous les 5 ou 6 jours. Dépassé ce délai, ils meurent et sont libérés plus tard sans avoir eu le temps de profiter du monde extérieur.

Le fait d’éjaculer moins d’une fois par semaine et de laisser mourir ses propres spermatozoïdes fait envoyer un message à votre cerveau lui disant : « le sexe n’est pas une priorité, on va le déplacer dans une catégorie moins importante », ce qui fait ralentir fortement la production de testostérone.

Faire l’amour vous donne envie de faire l’amour

Chaque couple a son rythme de croisière et si par exemple vous avez un rapport toutes les deux semaines et que ça vous convient à vous comme à elle, ne changez rien.

Mais pour votre santé et votre testostérone un petit plaisir solitaire na jamais fait de mal à un homme.

Une éjaculation par semaine c’est le minimum, une par jour en couple ou en solo c’est le top

Vous devez pimenter votre vie sexuelle.

On a tous cette sensation excitante, liée à l’inconnu, qui nous possède lorsque nous faisons l’amour les premières fois avec une nouvelle partenaire. Avec le temps même si le plaisir ne changent pas (il peut même augmenter), cette sensation disparaît naturellement, tout simplement parce que l’on connait mieux sa partenaire, on sait ce qu’elle aime, on connait son corps par coeur, son odeur, sa douceur, et ça votre testostérone le sait aussi. Elle s’installe tout comme vous dans cette routine qui, au final, crée des pics de testostérone beaucoup moins fort que ce qu’il peuvent donner.

La routine tue la testostérone

Ne tombez pas dans le câlin du lundi soir après L’amour et dans le pré à 23h00 précise.

Cassez la routine, faites-le dans de nouveaux endroits, tentez des choses insolites, surprenez-la, offrez-lui de beaux dessous, soyez « vulgaire », faites des mises en scènes, tentez de nouvelles positions.

L’homme est naturellement fainéant et quand la routine s’installe beaucoup se contentent de s’allonger et de profiter simplement de leur propre petit plaisir, en lachant à la fin du câlin « Alors, heureuse ? »

Ne lésinez jamais sur les préliminaires, plus vous faites durer les préliminaires, plus l’accumulation de testostérone est élevée et plus l’orgasme est intense.

Pensez bien évidemment au plaisir de votre partenaire avant tout et faites-lui des choses qu’elle aime.

Le sport pour améliorer la production et la distribution de testostérone

La testostérone a une place primordiale dans l’univers du sport, qui est au coeur du développement de votre musculature (prise de masse, augmentation de la force physique…).

On parle beaucoup de testostérone notamment dans le monde du culturisme, mais dans ce milieu, la testostérone n’est pas exploitée à sa juste valeur.

Dans le monde du culturisme la plupart des hommes veulent plus de testostérone uniquement pour avoir plus de muscle et être esthétiquement « beau », ce qui est tout à fait louable. La seule erreur dans ce système, est que la testostérone utilisée seulement pour « gonfler », vous fait passer à côté de tous les bienfaits que procure cette hormone.

Pour avoir une utilisation optimale de la testostérone, vous devez mixer à la fois des exercices de musculation avec des exercices cardio.

Lorsque vous faites des exercices de musculation, vous forcez votre corps à fabriquer plus de testostérone : elle est donc produite en grande quantité pour vous soutenir et vous régénérer durant l’exercice. Les exercices cardio, quant à eux, vont aider à disperser toute cette testostérone produite en masse dans la circulation sanguine. Les culturistes délaissent bien trop souvent le cardio.

C’est comme avoir une Ferrari mais ne jamais rouler avec.

Vous pouvez la montrer, tout le monde vous dira qu’elle est belle, mais est-ce vraiment intéressant si vous ne profitez pas de toutes ses performances ?

Le sport va donc favoriser la production de testostérone dans les testicules, ce qui va encourager sa distribution à tous les tissus de l’organisme.

Durant un exercice physique, la partie du corps que vous travaillez va recevoir l’information d’augmenter la place pour pouvoir accueillir plus de molécules de testostérone.

Pendant un exercice cardio, une plus grande quantité de sang va se rendre jusque dans vos testicules, ce qui va permettre de faire sortir l’abondance de testostérone qui attend d’être libérée.

La pratique régulière d’un sport ne peut être que bénéfique pour votre testostérone et votre santé en général.

Le sport, le sexe, l’alimentation, le sommeil, la confiance en soi, améliore votre testostérone.

La testostérone améliore votre libido sous toutes ses formes

Rejoins moi sur Ma Chaîne You Tube pour recevoir mes dernières vidéos

CLIQUE ICI SI TU SOUHAITES EN SAVOIR PLUS SUR LES FORMULES DE COACHING